header
ACCUEIL
KIRCHGEMEINDE BIELPAROISSE GÉNÉRALEPORTRAITDEVENIR MEMBRERECHERCHE
RefBEJUSO

Nouvelle aide aux paroisses 22.1.21

Depuis le début de la semaine nous sommes à nouveau confinés. Les cultes rassemblant jusqu’à 50 personnes et les services funèbres réunissant le «cercle familial et les amis proches» sont toujours possibles. La Maison de l’Eglise récolte à ce sujet des réactions très contrastées: certaines voix souhaiteraient une interdiction des cultes pour les Eglises nationales ou du moins une limitation du nombre de participants plus sévère. D’autres rétorquent qu’il est possible de célébrer les cultes de manière responsable et que nous devrions être reconnaissants d’avoir la possibilité de le faire. Il n'est pas rare que les avis reçus reflètent des situations locales différentes.

Selon le plan de protection pour les cultes de l’EERS, les Eglises évangéliques réformées attachent beaucoup d’importance à une réalisation responsable des cultes et célébrations, qui mette au centre la protection de la santé des fidèles et des collaboratrices et collaborateurs ecclésiaux. En cas de doute, il convient d’opter toujours pour la variante la plus prudente. L’évaluation locale des risques peut absolument justifier de ne pas pouvoir utiliser la marge de manœuvre laissée par l’Etat. L’Eglise assume sa part de responsabilité sociale dans la maîtrise de la pandémie actuelle et continue de donner la priorité aux intérêts sanitaires. En ce qui concerne le catéchisme, le Conseil synodal recommande donc dans la situation actuelle de ne pas prévoir d’obligation de fréquenter les cultes. Cependant, il importe de tenir compte du fait que c’est justement en temps de crise, que l’Eglise assume une responsabilité spirituelle et d’aumônerie, ce qui est très important notamment dans le cadre des services funèbres. Les paroisses sont invitées à procéder à une évaluation méticuleuse des risques sur la base de la situation concrète au niveau local. Afin de vous aider à prendre ces décisions difficiles, le secteur Théologie se tient volontiers à votre disposition pour vous conseiller: tél. 031 / 340 26 32 (lu-ve: 8 h à 17 h)

Quant aux leçons de catéchisme données dans des classes mixtes, il convient dans la mesure du possible de séparer les élèves par classe scolaire (éviter les mélanges interclasses). Il faut éviter les manifestations présentielles chaque fois qu’il est impossible de séparer les groupes. Notre aide aux paroisses contient une nouvelle annexe (let. d) relatives au catéchisme dans les conditions liées au coronavirus.

Nous avons par ailleurs adapté l’aide aux paroisses annexée (version allemande) aux nouvelles prescriptions légales.

La situation actuelle implique également un isolement toujours plus grand pour nos semblables, ce qui peut représenter une rude épreuve. Grâce à votre engagement notre Eglise peut ouvrir avec vous des espaces remplis d’espoir en ces temps troublés. La pasteure Rita Famos, la nouvelle présidente de l’Eglise évangélique réformée de Suisse, part également du principe que nous avons des raisons d’espérer dans le message qu’elle a récemment publié: Eglise évangélique réformée de Suisse - Espérer quand même (evref.ch/fr)

Télécharger

Pour les cultes, nous vous renvoyons au plan de protection de l’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS)

Vision Église 21